Portrait 11 #Onveutduvrai

"Seul toi peut te connaître !"

Parce qu’une vie professionnelle n’est jamais un long fleuve tranquille, parce que nous évoluons et nous saisissons les opportunités. Et parce que, surtout, il ne faut jamais perdre de vue son objectif, nous vous proposons de découvrir à travers plusieurs articles #Onveutduvrai, le parcours de quelques salariés de la Mission Locale. 

Tout au long de votre lecture, vous retrouverez l’authenticité des témoignages de notre équipe. Vous prouver qu’il est possible de réaliser ses rêves avec de la volonté et de la persévérance quoi qu’il arrive fait partie de nos missions d’accompagnement.

 Aujourd’hui c’est Alexandre, bénévole à la Mission Locale Alsace du Nord, fraîchement arrivé en septembre qui nous partage son parcours.

Collège : le faux choix

Le début de mon histoire va commencer au collège, mon premier choix professionnel. Une époque où le monde professionnel ne me dit rien mais où il faut faire un choix d’orientation… C’est comme ça que je me retrouve dans une voix qui ne me correspond pas.

Lycée Bac pro électricité : une fausse route !

Quand tu es dans un domaine qui ne te parles pas mais que tout le monde te répète « tu dois finir ton bac c’est trop important »,  je me suis forcé à rester dans ce domaine qui ne me plaisait pas où j’ai réussi à obtenir mon bac mais… Je n’suis pas heureux.

Obstiné à continuer dans cette voix

Même si je n’étais pas heureux, j’ai continué à faire des études dans ce domaine (BTS technico-commercial) et au bout d’un certain temps, quand tu n’es pas heureux pendant plusieurs années, cela déteint sur ton moral et par conséquent, sur ta vie en général.

Remise en question : nouveaux choix !

Au bout de 6 mois de BTS technico-commercial, j’ai réfléchi et je me suis demandé  » pourquoi es-tu si malheureux ? »  et j’ai compris que ma place n’était pas ici. C’était un choix très compliqué car si je quittais cette voie, cela voulait dire « recommencer » mon bac pro où j’ai eu beaucoup de difficultés pendant des années. Je me disais, « Est-ce que ces années n’ont servi à rien ? » C’était le meilleur choix de ma vie car pour une fois je me suis écouté et j’ai commencé à devenir acteur de ma propre vie.

Nouvelle direction : le monde du social 

Suite à cette remise en question, je suis allé à un forum des métiers où j’ai rencontré un conseiller en orientation qui m’a fait passer un test de personnalité. C’est là que j’ai découvert que mon profil actuel n’avait aucun rapport avec tout ce que j’avais réalisé dans ma vie professionnelle jusqu’à présent : social. C’est le mot qui résultait de ce test. Ça a été une révélation pour moi et à partir de ce moment, j’ai commencé par passer un BAFA. C’était la première fois où j’étais réellement heureux de travailler. Quand tu te lèves le matin et que tu dis que tu vas passer une bonne journée car tu aimes ce que tu fais/apprends ça n’a pas de prix et qu’est-ce que ça fait du bien !

Service civique : une révélation

Mon premier job avec des responsabilités a été mon Service Civique à Unis Cité. Cette expérience, je pourrais en parler pendant des heures tellement j’ai adoré travailler là-bas. Ça m’a permis de confirmer une chose : j’ai trouvé dans quel domaine d’activité je souhaite m’épanouir : le social.

Aujourd’hui…

aujourd’hui j’interviens bénévolement à la Mission Locale. Je vais apprendre et découvrir de nouvelles choses ! J’aime beaucoup donner la métaphore : «  je suis dans le bon restaurant mais je ne sais pas quoi prendre  » je me cherche encore professionnellement mais j’ai comme objectifs de devenir coordinateur et ça j’y crois à fond.

La Mission Locale propose à chacun d’entre vous un conseiller référent qui vous conseille et vous accompagne dans vos démarches de recherche d’emploi